Rieux 51 Marne
Graphies: Des formes "Les Chasneaux" ou "Les Chesneaux" apparaissent vers 1395, mais il se peut que ces attestations ne concernant pas le hameau de Rieux. Il est crit "Les Chenots" sur la carte de Cassini (1744-1788), "Les Chenaux" dans la topographie historique du dioc se de Troyes de Courtalon (1784), "Les Chainaux" dans le recensement des lieux habit s de 1847, "Les Chanots" dans l Histoire des ducs et des comtes de Champagne d Arbois de Jubainville (1869), "Les Ch neaux" dans le dictionnaire topographique de la Marne d'Auguste Longnon (1891) et "Les Cheneaux" dans une topographie de la ville et du dioc se de Troyes publi e par une soci t savante de l Aube (1916). Il semble que la graphie et la prononciation actuelles ne se soient impos es qu au court du XXe si cle.

Auguste Longnon attribuait galement ce hameau la forme latinis e de "Chenex" (pour "Cheneus") et celle de "Chanons" (mauvaise lecture de "Chanaus" ?) inscrites dans le registre des fiefs de Champagne (vers 1172 pour le premier et vers 1249 pour le second) ainsi que les formes "Cheneus" et "Canales" tir es d un cartulaire de Notre-Dame de Paris du d but du XIIIe si cle mais l tude attentive des textes montre qu il s agit selon toute vraisemblance du hameaux des Cheigneux (commune de Tr fols) (cf. "En savoir plus : Les Chanots ou Les Cheigneux ? ").

Signification: autant les attributions d Auguste Longnon que nous rejetons menaient en toute logique un ancien lieu plant de roseaux ("chene" en ancien fran ais) dont le nom remontait au latin "canalis", autant le manque d attestations anciennes ne nous permet pas d tre cat gorique sur l origine de ce toponyme. N anmoins, nous penchons pour le mot "ch neau", attest avec le sens de "jeune ch ne" d s le XVIIe si cle, d autant plus que les lieux-dits d rivant d un nom d arbre sont tr s nombreux Rieux.

Origine: Le lieu s'appelait probablement ainsi avant qu'il y a un habitat dessus. Ce nom a dans l absolu pu lui tre donn d s l' poque gallo-romaine mais nous penchons pour une attribution plus r cente et rien ne permet de savoir si l'endroit a t habit avant le XVIIIe si cle.

Visiteurs : 819316   Aujourd'hui : 53   En ligne : 2